mardi 3 décembre 2019

[Lecture] La Passe-Miroir, la Tempête des Echos (Tome 4)

Cette chronique est garantie sans spoils. Néanmoins, si vous n'avez pas lu les trois tomes précédents, des éléments de leurs intrigues vous seront révélés.

"Il existe une frontière en chacun de nous, miss Eulalie. Quelque chose de... de nécessaire, quelque chose qui nous limite, quelque chose qui... qui nous contient à l'intérieur de nous-mêmes. Ils... Ils essaieront de tous faire franchir cette frontière. Quoi qu'ils vous disent, miss, la décision vous reviendra."




C'était pendant mes années fac que j'ai découvert le premier tome de la Passe-Miroir, bien avant de découvrir Booktube, la blogosphère et tout l'engouement qu'il y avait autour. J'ai foncé sur le premier tome sans a priori, ce livre qui avait attiré mon regard sur Amazon.

En ce jeudi 28 Novembre, j'attendais avec impatience de me rendre à ma librairie pour obtenir le dernier tome. Quelle joie de l'avoir en ma possession et quelle tristesse d'avoir terminé cette superbe saga…

La Tempête des Échos reprend directement après la Mémoire de Babel. Ophélie et Thorn sont plus unis que jamais à découvrir les secrets de Dieu et de l'Autre. Selon Lazarus, les échos, ces phénomènes qui détraquent les enregistrements, seraient la clé des mystères. Ophélie va alors se rendre à l'observatoire des Déviations, là où on accueille les inversés…

Bon, je n'en dis pas plus. Mais qu'est-ce que j'ai pensé de ce dernier tome ?
Verdict : J'ai beaucoup aimé.

Oui, c'est vraiment ce que je ressens : j'ai été satisfaite de tout. J'ai été épatée par la tournure de l'histoire et par les secrets que nous a livrés Christelle Dabos sur son merveilleux univers, qui se complexifie de plus en plus dans ce tome-là. J'avoue que je craignais certaines choses avant de commencer ce dernier opus, mais, après tout, c'est normal quand on est à la fin d'une saga.

En fait, le récit s'est révélé imprévisible si bien que mes théories sont tombées à l'eau. Franchement, je me demande qui aurait deviné les événements. Cette histoire d'échos et de Dieu est beaucoup plus complexe qu'il y paraît. D'ailleurs, ce tome regorge d'informations qui ne font qu'enrichir l'univers de la Passe-Miroir. Donc, il faut s'accrocher ! J'ai parfois été un peu perturbée par certaines révélations, je les lisais en mode "quoi ? Mais comment ? Mais pourquoi ?", j'en demandais encore, je voulais absolument des explications et tous ces secrets nous sont livrés. Je n'ai plus de questions à me poser.

Même si j'étais un peu mitigée sur certains paragraphes (du style "sans Machin, il n'y aurait pas eu ça, ceci, cela", bon… en tant que lectrice ou lecteur, on s'en doute), la plume de Christelle Dabos est très prenante et on est happé par les scènes d'actions.

Ce tome est plein de folies. Ophélie et Thorn croisent des personnages qui sortent de l'ordinaire et j'ai beaucoup aimé toutes ces phrases énigmatiques, absurdes mais avec beaucoup de sens. Par moment, elles faisaient sourire, tout comme le comportement de l'entourage des protagonistes.

J'aime toujours autant Ophélie et Thorn. L'une est plus courageuse, plus déterminée que jamais, l'autre se dévoile plus sur ses sentiments. Comme je l'ai dit, ils sont soudés. Ce couple restera à jamais dans mon cœur. D'ailleurs, je tiens à préciser que c'est généralement exceptionnel car je n'aime pas les couples principaux dans les romans jeunesse. Quant aux autres personnages, j'ai aussi aimé les suivre et beaucoup se révèlent surprenants, d'autres ne sont pas ce que l'on croit.

Quant aux derniers mots du livre, j'appréhendais quand j'ai appris que c'était une fin ouverte. Je n'aime pas les fins ouvertes car elles laissent sur la faim et sont frustrantes, mais là, ce n'était pas le cas. On a eu les réponses à toutes nos questions, cette histoire est terminée et cette fin était belle et triste à la fois.

La Passe-Miroir restera à jamais gravé dans mon cœur de lectrice et est une des plus belles lectures de ma vie. Je la relirai avec plaisir dans quelques années et je ne cesserai de lui rendre hommage dans mes créations. Sérieusement, j'ai eu du mal à ranger ce dernier tome dans ma bibliothèque !


Un marque-page en feutrine que j'ai fait pour l'occasion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire